top of page
  • Photo du rédacteurLa rédaction

Enjeux de professionnalisation du secteur de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS)

Dernière mise à jour : il y a 7 jours

L'Économie Sociale et Solidaire (ESS) représente un secteur économique novateur axé sur des valeurs fondamentales telles que la solidarité, la coopération et la durabilité. À mesure que l'ESS gagne en importance à l'échelle mondiale, la professionnalisation émerge comme un enjeu crucial pour garantir le succès et l'impact positif de ces initiatives. Cet article explore les défis et les opportunités liés à la professionnalisation dans le contexte de l'Économie Sociale et Solidaire.


La diversité des acteurs et des modes d’ESS

L'ESS englobe une diversité d'acteurs, comprenant des coopératives, des mutuelles, des associations, et d'autres formes d'entreprises solidaires. La professionnalisation du secteur doit tenir compte de cette diversité, en développant des programmes de formation et des normes professionnelles adaptés à chaque modèle économique. Cela contribue à renforcer la compétitivité tout en préservant les valeurs spécifiques de solidarité et de responsabilité sociale propres à l'ESS. Les écarts de rémunérations dans le secteur en France pouvaient d’ailleurs atteindre 1 000 euros en 2020, selon les données rapportées par l’Insee en fonction du statut juridique des organisations de l’ESS.


La place des femmes dans l'ESS

Comme d’autres secteurs, il n’échappe pas non plus aux inégalités de genre et notamment aux plafonds de verre systémiques, comme le montre cette infographie sur la place des femmes dans le secteur, développée par le gouvernement français.



En effet, bien que largement majoritaires parmi les salarié·e·s du secteur, les femmes sont de moins en moins nombreuses à mesure que l'on monte dans les instances de gouvernance. De plus, elles se confrontent aux inégalités de salaires et à une culture de travail où, comme dans le reste de la société, les propos et comportements sexistes persistent : 1 administratrice sur 3 a déjà été la cible de propos ou comportements sexistes dans le cadre de son mandat.


La nécessité de développer des compétences spécifiques à l’ESS

Les métiers au sein de l'ESS requièrent des compétences spécifiques, allant au-delà des compétences traditionnelles en gestion d'entreprise. La professionnalisation dans ce domaine vise à fournir une formation approfondie dans des domaines tels que la participation, la finance solidaire, la mesure de l'impact social, l’intégration du genre ou encore la communication d’influence. En dotant les professionnel·le·s de l'ESS de compétences adaptées, la professionnalisation contribue à accroître l'efficacité opérationnelle et la pérennité des entreprises sociales. La professionnalisation joue un rôle clé dans le développement de modèles d'affaires durables et dans la gestion efficace des ressources. En investissant dans la formation des acteurs de l'ESS, elle favorise l'émergence de pratiques managériales innovantes et responsables, nécessaires pour faire face aux défis économiques contemporains.


Le rôle central de l'éthique et de la qualité dans l’ESS 

L'ESS repose sur des principes éthiques forts, tels que la justice sociale, la participation démocratique et la durabilité. La professionnalisation souligne l'importance de l'éthique dans toutes les facettes de l'activité économique, mettant l'accent sur la transparence, la responsabilité sociale et la prise de décision collective. Elle contribue ainsi à préserver l'intégrité et la légitimité du secteur de l'ESS dans un contexte économique parfois marqué par des pratiques moins éthiques, largement critiquées par le grand public. 

“L'éthique renvoie [...] à la notion d'espace recoupant la morale et le droit où parmi une série d'options d'actions et de décisions possibles, on va déterminer celles qui sont moralement et légitimement acceptables, pour les distinguer de celles qui ne le sont pas ou le sont moins.” Ryfman P., La question humanitaire, 1999

Chartes, codes de bonnes conduites, labels, normes, guides de bonnes pratiques, audits, gestion axée sur les résultats et autres soulignent un consensus dans le milieu :l’importance de définir des normes et des standards élevés, notamment pour les structures qui agissent à l’international et qui dépendent de l'aide publique au développement. La professionnalisation contribue à établir des lignes directrices claires en matière de compétences, d'éthique et de responsabilité, garantissant ainsi que les efforts de solidarité internationale respectent les principes fondamentaux de dignité, d'égalité et de justice. 


En investissant dans le développement de compétences spécifiques et en promouvant des valeurs éthiques, la professionnalisation renforce la capacité de l'ESS à concilier efficacement ses missions sociales avec les impératifs économiques mais aussi juridiques. Reconnaître et relever ces enjeux constitue une étape cruciale pour pérenniser et amplifier l'influence positive de l'Économie Sociale et Solidaire dans nos sociétés.


Vous souhaitez vous faire accompagner ou former par notre cabinet dans la professionnalisation de votre structure de l'ESS ?




bottom of page